Member: fbsc
Name: Francis Béland

Actions: Ajouter aux contactsEnvoyer un messageInvite to submit a quote



Do you enjoy reading the News and Tips? Subscribe:

February 1, 2010 - Advice and Strategy > Information Technology
Les avantages de la virtualisation

La virtualisation est quelque chose que nous entendons parler de plus en plus. La grande stabilité des produits disponibles sur le marché ainsi que les avantages inhérent de cette technologie ont rapidement été implanté dans nos centres de données. Plusieurs personnes ont rapidement compris que les produits comme VMware, Virtual PC et Xen proposent des solutions qui peuvent répondre parfaitement à des besoins de centralisation et d'exploitation du matériel disponible.

Qu'est-ce que la virtualisation?

En mots simples, la virtualisation est le fait de faire fonctionner plusieurs OS sur le même système physique. De nos jours, chaque application demande un serveur dédié qui est souvent beaucoup trop puissant pour les besoins de l'application telle quelle (Je ne vois pas pourquoi nous devrions installer un controlleur de domaine sur un Xeon Dual Core 3GHz avec 2 Gigs de RAM lorsque ce serveur sera utilisé à peut-être au maximum 3%). Étant donné que le but de cet article n'est pas d'expliquer la virtualisation et son fonctionnement, je vais vous donner le lien de VMware qui est le leader dans le domaine. Vous pourrez ainsi trouver l'information que vous avez besoin (www.vmware.com).

Avantages associés à la virtualisation

Le premier avantage qui nous saute aux yeux lorsque nous parlons de virtualisation est de pouvoir faire fonctionner plusieurs OS sur le même environnement physique. Au lieu d'utiliser notre CPU et notre RAM à 5%, on l'utilise à 90% et c'est bien plus facile pour le département TI de convaincre l'administration d'investir dans du nouveau matériel. En plus de cet avantage majeur (car on sait tous qu'il faut toujours se battre pour avoir le financement pour notre infrastructure), il y en a plusieurs qui peuvent être présenté pour ainsi montrer que l'on peut faire économiser et être plus efficace.

- Coût d'électricité et de climatisation
- Rapidité pour monter un nouveau serveur
- Monitoring plus efficace des serveurs
- Portabilité
- Facilité et rapidité de se relever d'un désastre
- Moyen facile de monter un environnement de test peu couteux et complet
- Licensing Microsoft avantageux encourageant la virtualisation

Électricité et Climatisation

Une chose qui est très souvent oublié lorsqu'on calcule le coût d'un centre de données est l'électricité de la climatisation. Comme nous le savons tous, plusieurs serveurs demandent de l'électricité et produisent énormément de chaleur. Si nous diminuons le nombre de serveurs physiques, on diminue automatiquement le coût d'électricité et si la production de chaleur diminue, la climatisation ne coûte pas aussi chère.

Rapidité pour déployer un nouveau Serveur

Lors de projet de deploiement de service, l'achat ainsi que l'installation d'un nouveau serveur est souvent très long. Il faut commander le serveur physique et les licences OS. Il faut attendre de recevoir le matériel. Il faut ensuite installer l'OS, faire les mises à jour et ce serveur est enfin prêt. Nous parlons ici d'au moins 1 semaine et demi si nous sommes chanceux. Dans le monde virtuel, nous pouvons créer des templates qui sont en fait des installations de base d'OS qui servent à créer des serveurs. Ces templates peuvent être installé de la façon que nous voulons et installer les mises à jour immédiatement avant d'être répliqué. De plus, nous avons déjà l'équipement physique en place donc aucun moment à attendre la réception d'un serveur. Si nous regardons la charge qui est sur nos serveurs, nous pouvons ainsi prévoir une surcharge et commander à l'avance une nouvelle machine. Déployer un nouveau serveur se compte maintenant en minutes au lieu de jours ou de semaines.

Monitoring

Plusieurs produits permettent de monitorer les serveurs (Ex. MOM, Nagios, etc.). En plus d'être coûteux, ces outils doivent être personnalisés en fonction du type de serveurs que nous avons. Dans le monde virtuel, nous avons des outils pour monitorer n'importe quel type de machine virtuelle. Ces solutions (Ex. Virtual Center pour VMware) peuvent aussi effectuer certaines tâches en cas de bris de serveurs physique ou si la charge de travail d'une machine est trop importante quand une autre n'est presque pas chargée. C'est en mettant les serveurs physiques en Cluster de serveur (rien à voir avec les Cluster tel que vu par Microsoft) que nous pouvons débloquer la grande puissance de la virtualisation au niveau de la gestion.

Portabilité

Pour la machine physique, l'OS n'est qu'une suite de fichiers. De plus, l'OS ne sait pas du tout qu'il est virtuel alors cet OS peut être déménagé sur n'importe quel type de hardware sans risque de faire des Blue Screen au démarrage. Ces fichiers peuvent être téléchargé sur un disque dur externe et être emporté partout.

Recouvrement suite à un désastre

Grace à la portabilité des machines virtuelles tel que mentionné dans le point précédent, il est très simple et rapide de remonter un centre de données suite à un désastre. Il suffit de prendre un backup des machines virtuelles et de les mettre sur une autre machine physique ayant VMware d'installé pour pouvoir repartir. Il faudra très certainement restorer un backup des données afin d'être à jour mais c'est pas mal plus rapide que de remonter des serveurs physiques.

Environnement de test

Une fonction très utile des la virtualisation est la possibilité de faire des snapshots qui sont en fait des photographies du système au moment où il a été pris. Il est ensuite possible de revenir en arrière très rapidement suite à une erreur ou autre. Cette fonction est très utile dans un environnement de test ou de développement où on peut se permettre de faire des erreurs sans avoir peur de détruire la configuration de base du serveur.

Licensing

Microsoft, offre quelque chose de très avantageux au niveau des licences Windows Server pour les environnements virtuels. En effet, si vous acheter une licence Entreprise, cette licence peut être utilisée sur un seul serveur physique ou sur 4 serveurs virtuels. Si une licence Datacenter est achetée, elle permet d'installer un nombre illimité d'OS Windows en mode virtuel. C'est très pratique lorsque la gestion des licences est difficile.


Views: 14487 times     Send     Print
Partager : Facebook Facebook  Technorati Technorati  Bookmark Google Google  Digg! Diggs  Twitter Twitter   Delicious Del.icio.us 

Visit fbsc's Profile
Consult all the News and Tips by fbsc
View all the Solo Agent Advice and Strategy

 

1 comment
Nabilou.  27-02-2012 4:42 a.m. HNE

Article intéressant. J'aimerai cependant émettre une réserve : En quoi Nagios est couteux? C'est un outil gratuit, il demande très peu de ressources matérielles. De plus on peut également le coupler avec Centreon, qui lui même est gratuit.

Your answer Agentsolo.com members' log in

Your name:
Your e-mail address:



Send email alert for new comments